De la crèche au désert

Si la crèche est un beau décor pour le temps de l’Avent et de Noël mais plus encore un bon soutien – un bon visuel – pour la prière, on est davantage démunis pour le temps de Carême et de Pâques. Plus démunis et dès lors plus libres pour créer, pour oser d’autres visuels. A Welkenraedt, les animatrices des messes d’enfants et de familles (samedi 18h) proposent un désert. Au long des dimanches ce désert évolue. Etendue de sable, nue sauf quelques buissons secs, dans la foi ce désert, nos déserts, sont appelés à fleurir. A accueillir la vie. Le deuxième dimanche des pierres symbolisent la montagne de la transfiguration. Montagne qui invite à prendre de la hauteur, à regarder autrement, à prendre du temps, à s’installer dans une autre lumière. Mais le désert évoluera encore accueillant maison, des graines semées, des rameaux.

Viendra enfin la belle fleur de la vie. La fleur de Pâques. C’est que  nos aridités sont appelées à accueillir la vie du ressuscité. Espérance!