Crise énergétique : les évêques de Belgique appellent à la solidarité et à la sobriété

Dans une déclaration publiée ce vendredi 14 octobre, les évêques de Belgique lancent un appel à renouveler notre solidarité envers les victimes de la guerre en Ukraine et ailleurs. Face à la crise géopolitique et énergétique qui sévit, ils invitent également les autorités à veiller au bien-être général, et les communautés chrétiennes à la sobriété.

« La guerre en Ukraine sème mort et destruction ; elle répand la haine, la peur et l’incertitude. Nous appelons à travailler sans relâche et par tous les moyens, à l’ouverture d’un début de dialogue. » C’est par cette interpellation que les évêques de Belgique, ce vendredi 14 octobre, inaugurent leur message aux fidèles, aux autorités et aux citoyens de notre pays.

Dans une déclaration intitulée « Crise géopolitique et énergétique : la solidarité à l’épreuve », ils rappellent les conséquences de la guerre actuelle en Ukraine, mais également les effets dévastateurs de « tous les conflits« , parfois oubliés, qui doivent également nous inciter à la solidarité. « Jamais notre attention et notre solidarité ne peuvent être conditionnelles, temporaires ou uniquement locales« , insistent-ils.

Rappelant les gestes de « solidarité concrète » de nombreux citoyens et communautés religieuses, les évêques demandent à tous de « poursuivre ce qu’ils ont entrepris et de contrer ainsi l’indifférence ou le découragement. Les personnes dans le besoin méritent toute notre attention.« 

Pour une énergie durable

Face à la crise énergétique qui frappe actuellement les ménages et les entreprises, les évêques belges lancent un appel : « Soyons aussi parcimonieux que possible avec l’énergie à la maison, au travail et partout où nous nous réunissons« . Ils invitent également les personnes en charge des biens de l’Eglise et aux fabriques d’église de porter une attention particulière à la sobriété énergétique. « Un degré en moins fait déjà une grande différence« , écrivent-ils.

Réécoutez le podcast: Crise énergétique: il va falloir prévoir un pull supplémentaire pour les messes (audio)

« Le passage à une énergie durable se fait également de plus en plus urgent. Nous appelons à unir nos forces pour cette transition fondamentale« , poursuivent nos évêques. « En tant qu’Église locale, nous renforcerons les mesures déjà prises ».

« Humanisme intégral et solidaire »

Dans la dernière partie de leur déclaration, les évêques de Belgique écrivent que, dans le contexte de la crise géopolitique actuelle, « notre option évangélique pour les plus démunis, doit nous rendre particulièrement vigilants. Les inégalités se creusent toujours davantage et les plus démunis sont confrontés à des difficultés croissantes. Restons proches d’eux tant par des actes de solidarité ponctuels que de manière structurelle« . S’adressant plus particulièrement aux autorités politiques, ils demandent que « le dialogue sur le bien-être général soit remis en tête de l’agenda de la société. Le bien commun ne peut être subordonné aux intérêts purement économiques« .

Ils lancent enfin un plaidoyer en faveur de « l’humanisme intégral et solidaire, proposé par l’enseignement social de l’Église, se veut seul garant d’un avenir réel et durable« . 

Retrouvez la déclaration des évêques dans leur entièreté: « Crise géopolitique et énergétique : la solidarité à l’épreuve » 

Source : les Évêques de Belgique