Message pour le temps de la création

Chers Frères et Sœurs,

Le Temps de la création, est célébré par les Églises chrétiennes du 1er septembre au 4 octobre, fête de saint François d’Assise. Ce temps rythme notre vie de chrétiens, un peu comme le temps de Carême et celui de l’Avent. Durant ce temps d’engagement pour la création, nous sommes invités à « écouter tant la clameur de la terre que la clameur des pauvres » (Laudato si’, 49) et à agir « pour la sauvegarde de la création », à la lumière de l’évangile.

L’actualité montre toujours plus l’urgence de cet engagement. Le désastre des inondations dans notre diocèse et les graves incendies ailleurs nous rappellent l’urgence de faire face aux modifications climatiques. Il faut prier pour les morts mais il faut aussi se retrousser les manches, en leur mémoire, et préparer l’avenir.

Il importe aussi de faire vivre ce temps dans la liturgie de nos communautés. Des chrétiens s’y sont engagés dans tout le diocèse, des Chrétiens en transition, qui ont préparé des outils dont nous pouvons nous inspirer : une veillée de prière, une célébration eucharistique et des propositions d’animations (tout cela, disponible sur le site www.maisoncommune.be : le nouveau site de l’Église belge francophone consacré à l’écologie intégrale).

En septembre 2020, j’ai nommé un responsable pour l’écologie au sein de notre diocèse. Il a coordonné l’élaboration d’un vade-mecum pour les paroisses : le guide EcoEglise.

Ce guide est notre outil pour la conversion écologique à laquelle nous appelle le pape François. J’ai également souhaité que ce travail s’accompagne de pistes d’action concrètes pour les paroisses, les fabriques, les associations qui nous sont proches : l’Eco-diagnostic guidera nos pratiques (on peut le consulter également sur le site).

En mettant en œuvre l’EcoEglise, nous montrerons que célébrer la beauté de la création est plus qu’une question théorique. Consommation, déplacements, chauffage, respect des plus pauvres, interpellations politiques (…) : il nous faut agir dès à présent pour construire le Royaume de justice et de paix.

Je vous appelle à entrer dans cette dynamique. « Marchons en chantant ! Que nos luttes et notre préoccupation pour cette planète ne nous enlèvent pas la joie de l’espérance » (Laudato si’, 244).

Pour lancer ce Temps de la création, je vous invite à la messe que je célébrerai à la Cathédrale Saint Paul de Liège le dimanche 29 août à 10h.

A Herve, à Beaufays, à Grâce-Berleur… et partout dans notre diocèse (agenda à consulter sur le site https://www.evechedeliege.be), des chrétiens vous invitent à des rassemblements pour réfléchir, prier et agir ensemble.

Je voudrais enfin souligner ici un dernier aspect de ce Temps de la création 2021:

J’invite les paroisses à organiser des ramassages de détritus, autour de l’église, dans le quartier, au bord des cours d’eau ou des sentiers. Il s’agit ici d’un geste symbolique : nous agissons, petitement, sur le terrain, mais par une lettre (disponible auprès de notre référent pour l’écologie intégrale) que nous signons tous, nous encourageons nos autorités communales à lutter contre la pollution. Car « la culture écologique ne peut pas se réduire à une série de réponses urgentes et partielles aux problèmes qui sont en train d’apparaître par rapport à la dégradation de l’environnement, à l’épuisement des réserves naturelles et à la pollution. Elle devrait être un regard différent, une pensée, une politique (je souligne), un programme éducatif, un style de vie et une spiritualité qui constitueraient une résistance face à l’avancée du paradigme technocratique » (Laudato si’, 111).

C’est un petit geste symbolique auquel nous voulons donner une grande portée politique: il nous appartient de faire Eglise pour sauvegarder la création.

En espérant vous voir nombreux, je vous manifeste, chers Frères et Sœurs l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Jean-Pierre Delville , évêque de Liège