Méditation du 1er Dimanche de l’Avent A ; Évangile selon Saint Matthieu 24, 37-44

« Le temps de l’Avent, le temps où nous sommes transformés, où nous devenons libres ».
En ce premier dimanche de l’Avent, nous entendons une prédication de Jésus sur la fin des temps. Ces paroles peuvent nous apparaître terrifiantes : « les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’à ce que survienne le déluge qui les a tous engloutis ». Si certains ont utilisé ces paroles pour fixer la date de la fin du monde, la fin du monde, souvent présentée de manière apocalyptique, est plus proche de nous, lorsqu’il s’agit d’accueillir notre propre mort.

Continuer la lecture

Le temps de l’Avent

La douce lumière des bougies de l’Avent est une image qui nous fait du bien, même si cette lumière ne met pas toute la vérité dans la lumière, elle est porteuse d’amour.

La question qu’elle vient poser : comment est-ce que je perçois mon existence et mes relations aux autres ?

La couronne de l’Avent avec les 4 bougies veut symboliser une vie réussie, malgré ses fragilités et ses zones d’ombres. Elle peut exprimer le désir de vouloir réussir les relations dans le cercle familial, à l’image d’une couronne de la victoire. Ensuite, chacune des 4 bougies devient une image de la lumière qui transfigure l’existence.

La première bougie dit le désir d’être un ; une lumière pour avancer et vivre en harmonie avec moi-même.

La seconde, une lumière comme le signe de la bénédiction divine sur ce qui est souvent vécu comme des pôles opposés afin d’accueillir un nouveau vivre ensemble.

La troisième bougie, une lumière qui éclaire les trois dimensions symboliques de l’humain : le corps, l’âme et l’esprit ; qu’elles soient traversées de la lumière d’en haut.

Et la quatrième bougie renvoie au chiffre symbolique de la terre ; que notre quotidien soit éclairé et transformé durant l’Avent.

Le temps de l’avent invite à davantage de créativité et à des rituels domestiques. Par exemple : prendre le temps autour de la couronne de l’Avent, s’assoir et allumer la bougie avec un chant et un temps de méditation ensemble. Sans donner du sens aux symboles de la couronne, de la bougie, de la lumière, on risque de se contenter de faire joli comme tout le monde… et si les signes extérieurs perdent leur sens, nous ressentons l’insatisfaction personnelle.

Nous devrions remercier, qu’il nous reste des rituels domestiques. N’oublions pas de les revisiter avec une conscience renouvelée, et un surplus de sens.

Je vous souhaite un temps de l’Avent en famille ainsi qu’en communautés, non pas sourd aux appels des pauvres, mais avec une faim et une soif de plus de justice sociale, comme VIVRE ENSEMBLE, nous y invite dans sa campagne 2022.

Union de prière,
Joseph Schmetz, curé

Faim de justice sociale

Depuis une vingtaine d’années, le nombre de personnes ayant recours à l’aide alimentaire en Belgique ne cesse d’augmenter et reflète l’appauvrissement toujours croissant d’une grande partie de la population.

Selon la Concertation aide alimentaire, 600 000 personnes sont aujourd’hui concernées, contre 450 000 en 2019, et la situation ne risque pas de s’améliorer au regard des crises énergétique et économique actuelles. Dans ce contexte, l’espérance en la justice sociale résonne plus que jamais. Car « le Seigneur fait justice aux opprimés, aux affamés, il donne le pain […] » (Ps 145) et appelle les dirigeants à gouverner avec justice. Il est urgent que soient prises des mesures structurelles pour lutter contre cette précarité !

Préparation du temps de l’avent

Il y a 2 semaines, je vous invitais avec Paul Rixen à nous retrouver pour préparer le temps de l’Avent. Paul vous le savez, s’en est allé sur un autre chemin, nous avons célébré sa Pâque ce lundi 7 novembre. Mais plus que jamais, nous voulons vivre cette rencontre avec Paul « autrement » et nous espérons y être très nombreux. Comme annoncé, ce sera : « la faim est un crime. L’alimentation est un droit inaliénable » : AVENT 2022 : en l’église de Chaineux, LE LUNDI 21 NOVEMBRE de 20 h à 22.

Joseph Schmetz, curé

Le Service des Visiteurs (de malades et de maisons de repos), du Vicariat de la Santé, organise les samedis 12 novembre et 10 décembre deux matinées de formation.
La première matinée de formation axée sur «Les indicateurs spirituels» du samedi 12 novembre débutera à 9h pour se terminer vers 12h30 et aura lieu à la salle Saint-Lambert au rez-de-chaussée de l’Espace Prémontrés (rue des Prémontrés, 40).
Une deuxième matinée de formation est prévue à la date du samedi 10 décembre sur le thème «Le projet de soins personnalisé et anticipé (PSPA)». Cette formation aura également lieu de 9h à 12h30 au même endroit.

Pour un monde juste et durable

L’Opération 11.11.11 débute ce jeudi 3 novembre. Depuis plus de 50 ans, elle permet aux Belges d’exprimer leur solidarité avec les pays du Sud.

Les conséquences de la polycrise mondiale découlant de la pandémie de Covid-19, des dérèglements climatiques et de la guerre en Ukraine sont particulièrement graves dans les pays en développement les plus vulnérables. L’extrême pauvreté a augmenté pour la première fois en vingt ans et, si rien n’est fait, une décennie de lutte contre la pauvreté risque d’être réduite à néant. Plus de 200 millions de personnes supplémentaires ont basculé dans la malnutrition depuis le début de la pandémie. Pour la première fois depuis sa création, l’Indice de développement humain (IDH) des Nations Unies est en baisse au niveau mondial depuis 2020.  

Dans un tel contexte, l’Opération 11.11.11 a tout son sens. Elle permet à chacune et chacun d’agir à son échelle pour un monde juste et durable.

Organisée par le CNCD-11.11.11 dans un cadre citoyen et pluraliste, elle vise à financer des projets de développement permettant d’améliorer concrètement la sécurité alimentaire, les revenus, l’adaptation au changement climatique et l’accès à la santé, à l’éducation, à l’eau ou à la protection sociale dans les pays les plus pauvres du monde. 

Continuer la lecture

Crise énergétique : les évêques de Belgique appellent à la solidarité et à la sobriété

Dans une déclaration publiée ce vendredi 14 octobre, les évêques de Belgique lancent un appel à renouveler notre solidarité envers les victimes de la guerre en Ukraine et ailleurs. Face à la crise géopolitique et énergétique qui sévit, ils invitent également les autorités à veiller au bien-être général, et les communautés chrétiennes à la sobriété.

« La guerre en Ukraine sème mort et destruction ; elle répand la haine, la peur et l’incertitude. Nous appelons à travailler sans relâche et par tous les moyens, à l’ouverture d’un début de dialogue. » C’est par cette interpellation que les évêques de Belgique, ce vendredi 14 octobre, inaugurent leur message aux fidèles, aux autorités et aux citoyens de notre pays.

Dans une déclaration intitulée « Crise géopolitique et énergétique : la solidarité à l’épreuve », ils rappellent les conséquences de la guerre actuelle en Ukraine, mais également les effets dévastateurs de « tous les conflits« , parfois oubliés, qui doivent également nous inciter à la solidarité. « Jamais notre attention et notre solidarité ne peuvent être conditionnelles, temporaires ou uniquement locales« , insistent-ils.

Rappelant les gestes de « solidarité concrète » de nombreux citoyens et communautés religieuses, les évêques demandent à tous de « poursuivre ce qu’ils ont entrepris et de contrer ainsi l’indifférence ou le découragement. Les personnes dans le besoin méritent toute notre attention.«  Continuer la lecture

Le bonheur, pour aujourd’hui ou pour demain

Le 11 novembre, le monastère Saint-Remacle de Wavreumont accueille des personnes séparées, divorcées, divorcées-remariées, pour une journée de partage autour d’un thème qui les concerne particulièrement.
Cette année, le thème choisi est : Le bonheur, pour aujourd’hui ou pour demain ?
M. Jean-Michel Longneaux, philosophe, développera par ses exposés, le thème de cette journée. Les exposés du conférencier seront suivis d’ateliers en petits groupes encadrés par un animateur où les participants seront invités à partager leur vécu, leurs expériences en rapport avec le thème de la journée. (Renseignements et inscriptions : Danielle SCHYNS 0472 620 184 et wavreumont11.11@gmail.com )

Inscription pour la confirmation

Les inscriptions au sacrement de la Confirmation 2024 sont ouvertes et concernent les adolescents à partir de l’âge de 15 ans (être né avant le 1er janvier 2009). Renseignements et information au secrétariat Up BAELENWELKENRAEDT – rue de l’Église, 23 – WELKENRAEDT (087 880 259) : upbw-secretariat@skynet.be