Confirmation

Date 2018


Le sacrement de la Confirmation


Ces mots peuvent impressionner. C’est pourtant par leur simplicité qu’ils devraient impressionner.

Dieu nous aime d’un amour infini sans réserve.

Cet amour accompagne notre naissance et est célébré une première fois au jour du baptême. Cet amour sera célébré une xieme fois au jour de la confirmation.

Mais tout amour, y compris l’amour de Dieu, est une question.

Tout amour attend réponse.

Au baptême, d’autres ont répondu en notre nom.

A la confirmation, nous entrons dans un amour adulte, responsable, un amour qui s’engage et ose dire « me voici ! »

Oser est un mot clé de la confirmation, en tout cas comme on le comprend dans notre unité pastorale.

Oser la vie, oser la foi, oser l’Evangile dans notre monde.

Oser les grandes traversées… ou oser sa vie tout simplement sous le vent


Un cheminement

Lorsqu’ils entrent en 5 année du secondaire, on invite les jeunes à une année de cheminement. Au cours de cette année, ils auront l’occasion de rencontrer des témoins (aumônier de prison, personnes engagées socialement, d’autres qui vivent leur profession dans un souci évangélique…) ils auront aussi l’occasion de rejoindre d’autres manières de vivre la prière.

Ces activités découvertes seront relues en petites équipes (4-5 jeunes avec un couple animateurs) Et tout y passe : les études, les choix de vie, l’amitié, la vie affective, le monde d’aujourd’hui, la relation aux parents… au gré des questionnements et interpellations des jeunes.

Une réunion, souvent surprenante, met en présence le confirmand avec son parrain ou sa marraine.

La retraite est un moment particulièrement essentiel : amitié, confiance, recueillement, approfondissement des contenus… De l’avis de tous, c’est un moment particulièrement marquant.

Si ce cheminement est proposé à des jeunes de 5e secondaire, certains aiment se mettre en chemin dès la profession de foi terminée. Ceci dans les groupes Pas à Pas (voir le site)

La célébration du sacrement de confirmation

Peu de paroissiens sont présents lors de la célébration du sacrement de confirmation. On laisse la place aux familles, on se sent peu concernés, on craint – à tort – que ce sera une messe moins recueillie. Pour donner le goût de ces célébrations pour une année à venir, voici quelques mots sur ce que telle célébration a de spécifique. D’abord la présence de l’évêque. Il symbolise l’Eglise habitée en plénitude par l’Esprit, il symbolise la mission de l’Eglise envoyée au monde. Il est signe aussi de l’unité et de l’universalité du peuple de Dieu. Sans cela, chacun va vivre sa vie de son côté, les personnes et les communautés vont se replier sur soi. Le baptême est souvent vécu comme une célébration intime, familiale.

La lumière reçue au baptême continue à baliser notre route.


Mais nous voici responsable de cette lumière

La confirmation vient redire avec force que nous sommes Eglise

L’appel est un moment important. Lorsqu’il entend son prénom – car nous sommes connu de Dieu par notre prénom – le confirmand se lève… debout, ressuscité, prêt à prendre la route. Comme chaque dimanche mais de façon plus solennelle, l’assemblée et singulièrement les confirmands sont invités à professer leur foi. Inutile d’insister ici : les sacrements ne sont pas actes magiques, ils sont des actes de foi.

Puis l’évêque, en silence, impose les mains sur les confirmands puis il demande la venue de l’Esprit sur les confirmands : « Donne-leur en plénitude ton Esprit de sagesse et d’intelligence, de conseil et de force, de connaissance et d’affection filiale, d’adoration…. »


La présence de l’évêque vient nous rappeler un lien plus étroit qui nous unit à l’Eglise

Ce geste est suivi de l’onction d’huile accompagnée de la parole « Sois marqué de l’Esprit Saint, le don de Dieu. » L’huile, dont déjà le baptisé avait été imprégné, est le Saint Chrême. Elle symbolise l’Esprit qui intériorise en nous (l’huile pénètre) la vie de Dieu. En même temps, cette huile est odorante tant nous avons à répandre autour de nous la bonne odeur de Dieu. Le geste final est un geste de paix que le confirmand reçoit de la part de l’évêque. Geste d’envoi également. On se tromperait bien sûr en imaginant que la confirmation est un point final. Comme tous les sacrements c’est un temps fort sur le chemin. C’est moins le sacrement qui importe que la vie de baptisé ou de confirmé.


Un maître mot

Trop souvent oubliée, la joie est au cœur de l’Evangile et de la vie chrétienne… demandez-le à nos confirmés !


Un évêque entouré de guitares, de synthés, de djembés, de rires et de chants… une image de l’Eglise d’aujourd’hui.

Animateurs :

Eric et Marie Christine Ernst

Stéphane et Fabienne Panchout

Benoît Vokar

Raphaël et Christine Fafchamps

Renseignements : secrétariat paroissial : 087 88 02 59


Date des confirmations le 6 octobre à Welkenraedt lors de la messe du samedi à 18h

(Haut de la page ↑)