Profession de foi

Chers parents

L’été est arrivé et ces drôles de vacances. Depuis le 1er juillet, nous sommes entrés dans la phase 4 du déconfinement. Le moment est venu de reprendre contact avec vous à cette occasion. Plus tôt aurait sans doute été mieux mais le flou dans lequel nous naviguons nous a fait hésiter et repousser devant nous l’échéance de ce courrier. Nous en sommes désolés…

Beaucoup, dès l’annonce par les évêques belges du report des célébrations de premières communions et de professions de foi, nous ont interpelés sur l’avenir et ce qu’il y avait lieu de faire. Naviguant à vue en situation inédite, nous avons préféré attendre avant de nous exprimer, histoire de voir comment les choses évolueraient. Aujourd’hui, nous sommes en mesure de vous proposer des dates et modalités pour reprogrammer ce que le Covid-19 avait empêché.

Nos réflexions tiennent compte des mesures sanitaires actuellement en vigueur selon les décrets gouvernementaux et le protocole publié par les évêques belges (2ème mouture publiée ce 1er juillet). Rien ne laisse présager en effet une potentielle évolution de ces conditions dans les mois à venir. La norme absolue reste la distanciation sociale et les 1,5 mètre entre chaque membre de l’assemblée, hormis les familles (au sens strict de résidants sous le même toit ; on parle de la « bulle familiale ») qui peuvent être regroupées. Le nombre maximal de 200 (au 1er juillet) et de 400 (au 1er août) est toujours conditionné par les distances à préserver. Il est clair qu’au moment où nous vivrons ces évènements catéchétiques et liturgiques, il faudra tenir compte des normes en cours à ce moment-là.

L’équipe des animatrices de la retraite de Farnières invite les enfants à une journée de rencontre de retrouvailles pour se relancer, une récollection pour « remplacer » la retraite. Rendez-vous, le samedi 29 août de 9 à 21 heures à Baelen au foyer culturel, derrière la maison communale (Chacun veillera à porter un masque, à apporter ses boissons, 2 piques-niques et un bic ).

Nous avons fixé quelques dimanches où l’on pourrait vivre les professions de foi en petits groupes d’enfants (par équipes qui ont vécu ensemble le parcours catéchétique). Ici aussi le déroulement serait simplifié et ne prendrait pas le pas sur l’eucharistie dominicale. Voici notre proposition.

Célébration des professions de foi en 2020 :

Les quatre équipes de Welkenraedt seront répartis en deux groupes.

  • Samedi 5 septembre à 11 heures; les équipes 1 et 3
  • Samedi 12 septembre à 11 heures; les équipes 2 et 4.

Les deux équipes de Henri-Chapelle auront chacune une célébration par groupe.

  • Samedi 19 septembre à 11 heures; équipe 1,
  • Dimanche 20 septembre à 11 heures; équipe 2.

La célébration des professions de foi pour les 10 enfants de Baelen :

  • Samedi 3 octobre à 11 heures.

Par ses propositions, nous espérons avoir répondu aux questions que vous avez concernant les professions de foi de votre enfant. Nous tenons à remercier chaleureusement l’équipe des catéchistes de l’Up Baelen-Welkenraedt qui reste engagée avec vous, chers parents, dans la transmission de la foi aux jeunes. La parole nous invite : « si le semeur met du soin à sa tâche et du cœur à l’ouvrage, il n’en sait pas moins que c’est Dieu qui fait croître. » (1 Co 3,6)  N’est-ce pas également votre expérience de parents ?

C’est avec une profonde reconnaissance pour le travail de mes prédécesseurs que je vous redis ma joie de faire votre rencontre aux célébrations des professions de foi dans les différentes églises de l’Up.

Pour vous accueillir, je suis tenté d’emprunter à Hélène, une rwandaise, sa salutation « Waramutse », qui peut se traduire : « Quel bonheur que tu sois vivant ! ». Car qui n’a pas tremblé pour un proche ou pour lui-même, qui n’a pas frémi devant les images des médias que beaucoup se dépêchent d’oublier ?

De même que nous avons puisé dans le trésor de notre héritage, les racines de notre foi sont les expériences de foi de nos parents et grands-parents, nos ancêtres. Nous devons pénétrer dans les profondeurs de l’histoire de notre vie. Alors que nous sommes dans les églises de nos villages, nous pouvons imaginer le partage de la foi qui a soutenu nos paroisses pendant 800 ans et le nombre incalculable d’enfants, d’hommes et de femmes qui ont cherché Dieu. Nous avons donc une part de leur foi. C’est alors, que notre foi prend racine.

Nous puisons dans les trésors du don d’hospitalité, si cher au cœur de la Vierge Marie, la possibilité de transformer pour chacun les contraintes sanitaires en chemin d’attention à l’autre, de délicatesse fraternelle et d’un immense respect de sa vie.

Votre curé Joseph SCHMETZ, et l’équipe de coordination de la catéchèse.