Funérailles

Disposition générale

Concrètement


Célébrer la mort

Célébrer la vie

Lorsque Jésus se rend au tombeau de son ami Lazare, il est porteur d’une réelle amitié pour la famille en deuil, il est proche de Marthe et de Marie, sœurs du défunt, et les soutient dans leur épreuve. Il ouvre ainsi un chemin d’empathie.
Mais il vient aussi ouvrir dans le cœur de Marthe et Marie une espérance inouïe : en Dieu la vie est plus forte que la mort. Il trace ainsi pour nous un chemin d’espérance.

Sans le dire, Jésus invite nos communautés d’aujourd’hui à emprunter avec les personnes et les familles en deuil ces mêmes chemins d’empathie et d’espérance.

Aujourd’hui, nous prenons conscience que c’est la communauté chrétienne qui est témoin d’espérance tandis qu’elle est présente aux souffrances des hommes. Pas le prêtre seul ! C’est pourquoi désormais laïcs, prêtres, diacres seront présents à l’accompagnement et à la célébration du deuil.

A partir du 1er novembre, les moments liturgiques suivants peuvent, selon le souhait des familles, ponctuer le deuil : bénédiction du corps au domicile ou au funérarium (par exemple au moment de la fermeture du cercueil) ; veillée de prière ; liturgie des funérailles le jour de l’inhumation ou de l’incinération, prière au cimetière. L’eucharistie des funérailles sera célébrée le premier dimanche du mois pour Welkenraedt et Membach ; le deuxième dimanche du mois pour Baelen ; le quatrième dimanche du mois pour Henri-Chapelle. Une autre eucharistie est offerte par la paroisse six semaines après le décès (messe dite de quarantaine.) Il n’y aura plus de messe de funérailles au jour de l’inhumation. L’eucharistie est devenue pour la plupart des participants, venus d’horizons divers, une réalité trop étrangère. Ceci est particulièrement vrai pour les jeunes de nos familles. Nous pensons vraiment qu’une liturgie de la parole digne, soignée, respectueuse, de structure plus souple, mettant en valeur les symboles de l’espérance chrétienne conviendra mieux aux évolutions de la mentalité actuelle.

L’équipe pastorale de Baelen Welkenraedt

(Haut de la page ↑) 


Concrètement…

Lorsqu’un deuil vous frappe, il convient d’abord d’avertir la société de Pompes Funèbres.

Ce sera cette société qui prendra contact avec la paroisse, afin de fixer le jour et l’heure de la célébration.

Un laïc prendra alors contact avec vous pour préparer la célébration.

Certaines familles aiment préparer en détail la célébration (interventions personnelles, présentation de la personne décédée, choix des lectures, des chants, des prières…) d’autres familles s’en remettent totalement à la personne qui préparent.

Au-delà de la célébration au jour des funérailles, la famille sera invitée à une célébration eucharistique en communauté (1er dimanche du mois pour Membach – 10h – et Welkenraedt – 11h. Le 2e dimanche à Baelen (11h) et le 4e dimanche à Henri-Chapelle (10h). On remet à la famille une bougie. La bougie est signe de prière mais aussi de présence. Cette bougie nous rappelle que nos défunts ont déposé en nous pas mal de lumières qui nous aident à vivre dans l’obscurité de notre deuil. Cette petite lumière est aussi annonciatrice de la grande lumière de la résurrection.

A la demande des familles, une messe de quarantaine est offerte. Vous êtes invités à fixer la date avec la personne qui vous accompagnera durant la préparation des funérailles soit avec le secrétariat des paroisses.

Le 1er novembre, les familles en deuil sont invitées à un temps de prière au cours duquel on remettra la croix déposée sur le cercueil au jour des funérailles et qui était restée dans l’église.

Voici un plan de célébration. Vous en reparlerez bien-sûr avec la personne qui vous accompagnera lors du deuil.

PLAN DE LA CELEBRATION

Chant, musique…

Mot d’accueil par la personne célébrante

Mot d’accueil éventuel par la famille

Rite de la lumière

Rite de la Croix

Kyrie : déposons nos souffrances, nos tristesses, tout ce qui nous encombre

Prière d’ouverture

1ere lecture à choisir

Chant, musique ou silence

texte biblique à choisir

commentaire éventuel/homélie

intentions Si possible personnalisées

Notre père

Collecte sur une musique ou sur un chant

Selon les souhaits de la famille : textes personnels (remerciements, hommages, évocation de souvenirs personnels…)

Encensement

bénédiction

processions d’offrande, don éventuel de souvenirs (cartes photo-souvenirs)

sortie musique

(Haut de la page ↑)