Vivre mieux

Chers Paroissiens,

Oser affirmer que « Vivre mieux, c’est possible » en ce temps de pandémie, c’est gonflé diraient certains. C’est pourtant la promesse de cette Pâques 2021 en temps de coronavirus aux personnes qui ne connaissent pas la Foi chrétienne. En ces temps difficiles, l’Église cherche à offrir au plus grand nombre de personnes une espérance.
Vivre mieux, c’est possible ! Cette affirmation dit bien notre vision de l’humanité et de la croissance humaine possible pour chacun.
Oui, il existe en toute personne une aspiration à progresser, à être plus heureux…  C’est ce que Jésus-Christ propose d’expérimenter, par des exercices simples à vivre dans son quotidien, quel qu’il soit.
Oui, il est possible d’avancer avec tout le possible justement : le possible de notre monde avec son lot d’épreuves, de problèmes, de contraintes et aussi d’ouvertures, de découvertes, d’espérance. Le possible de notre personne avec ce qu’elle porte de meilleur en elle-même et qui aspire à vivre concrètement.
Effectivement, il s’agit de vivre, de choisir d’être soi dans toutes ses dimensions et de s’autoriser à passer du temps à mieux se connaître dans ses qualités, ses talents, ses capacités afin de vivre mieux avec soi-même et avec les autres. Ce n’est pas toujours facile de faire ce choix et de s’y tenir. C’est plus accessible quand on a des moyens concrets à sa disposition et une communauté de partage pour témoigner des avancées et des difficultés rencontrées.
C’est justement ce que propose la joie de Pâques par la foi de Thomas et des apôtres : Vivre mieux c’est possible !
  • Mieux se connaître dans son positif
  • Apprendre à se connecter à son positif
  • S’appuyer sur ses ressources dans sa vie
La résurrection du Christ devient une expérience nouvelle, lorsque notre échec devient une nouvelle opportunité. C’est tout ce que je vous souhaite .

Méditation du 2e Dimanche de Pâques : évangile selon saint Jean 20, 19-31

« Pâques est la transformation de nos blessures. »

En ce jour de la Divine Miséricorde, je vous souhaite de vivre le mystère pascal dans cette expérience de la communion de nos blessures et de nos souffrances aux marques des plaies du Christ Ressuscité.

 En effet, l’histoire de l’apôtre Thomas qui veut mettre son doigt dans les marques des clous et dans le côté ouvert de Jésus nous révèle combien il a besoin d’expérimenter personnellement dans sa chair Jésus, celui qu’il avait connu, aimé, et que les apôtres disent ressuscité. Souvent présenté comme celui qui a douté, Thomas est bien plus d’abord celui qui a besoin de faire l’expérience de l’identification du crucifié. Il a besoin de vérifier que le ressuscité n’est pas un autre, un fantôme, mais que c’est bien Jésus qui est mort pour lui. Pour lui, les paroles des apôtres ne suffisent pas ; il veut faire l’expérience dans sa propre chair du Christ Vivant. Et c’est bien au moment où Thomas touche des blessures du Jésus, que se passe le miracle de la Foi pour que les blessures de Jésus soient convoitées. Avez-vous observé comment des artistes à travers les âges ont enjolivé fortement les plaies du corps de Jésus, jusqu’à les couvrir d’or ? Les représentations des plaies et les dévotions aux plaies de Jésus le Christ renvoient bien aux expériences des plaies qui nous font souffrir personnellement. Continuer la lecture

Homélie du 2ème Dimanche de Pâques – Année B – 11.04.2021 – Jn 20, 19-31

Chers sœurs et frères,

Ce 2ème Dimanche de Pâques clôture l’Octave de Pâques et est également institué « Dimanche de la Divine Miséricorde ». Je vous propose de cheminer pas à pas au cœur de ce  récit de l’Evangile selon saint Jean, que vous venez d’entendre.

« … en ce premier jour de la semaine … Jésus vint, et il était là au milieu d’eux ». Jn 20, 19. C’est en faisant mémoire du Cénacle qu’ici Jésus rejoint ses disciples, au milieu d’eux. Remarquez la démarche de l’aller vers, de rejoindre l’autre dans son vécu, et cette première parole du Christ après la résurrection : « La Paix soit avec vous ! » Jn 20, 19.21, que Jésus prononcera par deux fois dans cet extrait d’Evangile. Continuer la lecture

Chers Paroissiens,

L’équipe du Service de la catéchèse du Vicariat « Annoncer l’Evangile » est heureuse de vous faire parvenir ici ce nouvel outil : un parcours en 10 étapes qui, par la découverte de différentes facettes de Pâques, favorisera la rencontre de Jésus ressuscité. La proposition est construite selon le même principe que les deux parcours précédents (le parcours de conversion pour le mercredi des cendres et le parcours de réconciliation pour le temps du Carême) : elle est conçue comme un « jeu de piste » et permettra de vivre un chemin à la fois physique et intérieur.

Pensée plus particulièrement pour les familles et les enfants, elle orientera leurs pas et leurs cœurs vers la joie de la Résurrection.

En chemin vers Pâques,

Cordialement,

Votre curé Joseph Schmetz

Pétition pour libérer nos célébrations eucharistiques

Chers paroissiens,

Les paroissiens sont invités à signer une pétition pour libérer nos célébrations eucharistiques, tout en gardant un protocole sanitaire responsable et respectueux du prochain …

https://www.petitionenligne.be/liberez_nos_cultes_-_bevrijd_onze_erediensten_-_entfesseln_unserer_kulte

SVP soutenez l’action par votre signature et partagez le plus largement possible.

Le 26/02/2021 aura lieu le prochain CNS et nous espérons influencer favorablement les prochaines décisions.

Le Carême prend l’air!

Une balade ponctuée d’activités à la recherche du mot mystère.

Le parcours sera balisé à partir du 17 février, jusqu’à la fête de Pâques

A l’occasion de ce Carême pas comme les autres, enfilons nos chaussures de marche et partons sur les chemins ! Dieu est partout, pas seulement dans l’église ! Allons à sa rencontre, prenons le temps d’admirer la belle nature et offrons un bonjour à ceux que nous croiserons… Continuer la lecture